Get Adobe Flash player

Homélie de la messe de la nuit de Noël

Homélie de Mgr Pierre Gaschy

de la messe de la nuit de Noël


Ecoutez l'homélie

La naissance de Jésus, Fils de Dieu, que nous fêtons en cette nuit de Noël est un événement majeur pour l’humanité même si tous ne le reconnaissent pas. On peut se contenter des illuminations dans la rue et les magasins, même dans nos maisons, on peut se contenter des repas de famille, des cadeaux et des réjouissances que nous connaissons. Cela n’est pas à dédaigner, mais l’essentiel est ailleurs.

La naissance de Jésus n’ajoute pas seulement une personne aux milliards d’êtres humains, mais elle immerge le Fils de Dieu dans cette humanité dans laquelle nous sommes tous insérés. De ce fait, rien qu’en entrant dans l’humanité nous avons un lien avec Jésus qui a fait le choix de nous donner sa vie. Il a pris part à notre humanité pour que nous puissions prendre part à sa divinité dit une prière de l’offertoire de chaque messe. Fêter Noël, c’est nous réjouir de ce lien que nous avons avec Jésus, Fils de Dieu. L’accueil de la venue du Fils de Dieu est la base de la fête de Noël.

Comment a-t-il été accueilli il y a 2000 ans ? Marie et Joseph venaient de faire 80 km à pied pour se rendre à Bethléem. «Le temps où elle devait enfanter fut accompli. Elle mit Jésus au monde et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. » Dieu fait son entrée dans le monde de façon surprenante. Jamais on n’aurait imaginé que Dieu naisse comme tous les bébés. Si les gens de Bethléem avaient su que Marie portait l’enfant-Dieu, ils auraient déroulé le tapis rouge. Joseph et Marie étaient de pauvres inconnus, et pour ces étrangers, il n’y avait pas de place dans leur maison. On leur a trouvé un refuge où ils ne dérangent personne. Jésus, est-il mieux accueilli aujourd’hui en nos cœurs ? Y trouve-t-il la première place ou pensons-nous à lui lorsque nous avons donné satisfaction à tout le reste ?

A Bethléem, ce sont des bergers, des gens simples et peu estimés, qui se sont réjouis de la naissance de Jésus. Ils ont entouré l’enfant couché dans une mangeoire. Durant sa vie, Jésus était ouvert à tout le monde, mais ce sont surtout les pécheurs, les exclus, qui le fréquentent, ceux qui cherchent à mener autrement leur vie. Depuis la crèche et jusqu'à la fin du monde, Jésus restera l’Emmanuelle, Dieu avec nous.

Comment se fait-il que la paix, ce cadeau divin qu’il nous apporte dont notre monde a tant besoin, n’arrive pas à vaincre les violences, les conflits armés, les horreurs dont nous entendons parler chaque jour ? Pourquoi l’exploitation des petits par les plus forts, les camps de réfugiés, les peuples affamés ? La paix n’est pas reçue par ceux dont le cœur est pas encombré par eux-mêmes, par la recherche de leurs intérêts, de leurs avantages.

En ce Noël, tournons-nous vers Bethléem où Jésus est né, et écoutons le message de Noël 2017 de Michel Sabbah Patriarche Latin Émérite de Jérusalem.

« Je vous souhaite, nous dit-il, de pouvoir saisir d’un seul et même regard l’amour de Dieu et les souffrances des humains, partout dans le monde et aussi ici à Bethléem… Je vous souhaite d’être remplis de l’amour de Dieu et d’être en mesure de remplir du même amour les cœurs de tant d’êtres humains partout dans le monde de Dieu… C’est pour le salut et la paix de tous les humains… que Jésus… est né à Bethléem. Et pourtant beaucoup d’humains continuent à souffrir des injustices humaines, en bien des endroits de ce monde, et aussi ici à Bethléem, Là où la gloire et l’amour de Dieu ont été révélés à tout le genre humain, les gens continuent à vivre sous oppression et occupation militaire…

Les Églises ont entendu la proclamation de paix des anges. Mais elles ont oublié les souffrances des gens, les prisonniers politiques, les maisons démolies, le Mur, les postes de contrôle. C’est de tout cela que souffre un peuple pour lequel aussi Jésus est né. Dites aux puissants qui sont les décideurs que la réconciliation est possible…que vivre ensemble dans la paix et dans la justice est possible aussi. Vous êtes appelés à agir, à faire de votre Noël une prière, et une action pour installer l’amour, la paix et la justice à Bethléem et dans les cœurs de tous…»

En cette fête de Noël, Dieu nous rejoint, il entre dans notre humanité et dans notre vie. Quand nous l'accueillons et mettons sa paix et sa justice en pratique, il fait Noël dans nos cœurs.



Aujourd'hui3
Hier43
Cette semaine134
Ce mois721
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)106935

Currently are 57 guests online


VCNT - Visitorcounter