Get Adobe Flash player

Homélie du 31è dimanche "A"

Homélie de Mgr Pierre Gaschy

du 31è dimanche "A"


Ecoutez l'homélie

Jésus s’en prend durement aux scribes et aux pharisiens parce qu’ils recherchaient le pouvoir, la richesse, les honneurs et les privilèges. Ils exerçaient leur autorité avec sévérité et enseignaient au peuple un Dieu qui sanctionne et punit tout faux pas. Jésus savait que c’était risqué de s’en prendre à eux.

Pourtant, il les accuse d’être des menteurs : «ils disent et ne font pas. » Il y a un grand décalage entre leurs paroles et leur vie. Pour être témoin de la Parole de Dieu, il convient d’abord de la pratiquer.

De plus, « Ils chargent les épaules des gens » de pesants fardeaux et accusent Jésus de prêcher un Dieu qui pardonne trop facilement, qui va à la recherche du pécheur avant même qu’il se soit converti, de ne pas condamner tous les dérapages comme eux le font.

Jésus les accuse de rechercher les honneurs et les 1ères places. Aujourd’hui, la tentation du paraître, la recherche de ses intérêts au détriment du service des autres, la tentation de se hisser au-dessus des autres, de courir après les honneurs, les premières places, existent toujours et ternit l’autorité petite ou grande qu’on peut avoir.

Les pharisiens prétendaient servir Dieu, mais ils profitaient largement de Dieu pour paraître plus importants et meilleurs croyants qu’ils n’étaient.

Jésus stigmatise ici des pièges qui guettent toute autorité. Il ne s’en prend ni aux pharisiens ni aux scribes en tant que personnes, il s’en prend au fait de profiter d’une situation dominante pour exploiter les autres, s’imposer, écraser. Notre monde est triste à cause de ceux qui exercent l’autorité pour asservir et non pour servir. Jésus ne supporte pas qu’on écrase les petits ou les faibles. Ceux qui ne peuvent pas se défendre sont une cible facile de ceux qui veulent commander. Jésus ne se contente pas de paroles pour venir à leur secours, il y met le prix fort : le don de sa vie.

Depuis sa naissance à Bethléem, Jésus était du côté des petits, des rejetés, de ceux qui ne comptaient pour rien aux yeux des grands. Il est venu pour les relever, leur rendre leur dignité. Il se consacre à ouvrir un chemin de vie à ceux qui en sont privés... L’autorité de Jésus est une autorité de service et de libération. Voyez avec quelle délicatesse il pardonne, offre à chacun une nouvelle chance, leur ouvre un avenir. Lorsqu'il a guéri la femme courbée depuis 18 ans, il disait : n'est-ce pas le jour du sabbat qu'il fallait libérer cette femme de son mal ? » (Lc 13,16) Le fait de libérer l'être humain de ses entraves, de ce qui l’humilie ou l’écrase, rend honneur à Dieu.

Jésus nous demande d’être particulièrement attentifs à ceux qui ne peuvent pas se défendre. Aimer sans sélectionner les uns et rejeter les autres, pardonner - il y a des pardons lourds à donner, - en un mot, vivre à la suite de Jésus est un chemin exigeant. Nos capacités d’aimer n’y suffisent pas. Seul l'amour de Dieu qui voit chaque personne un frère à aimer nous permet d’aimer vraiment.

Un même amour porte Jésus vers son Père et vers les autres. Il l’exprime dans cette parole : «Vous n'avez qu'un seul Père... et vous êtes tous des frères. » Ainsi, il met tous les hommes sur un pied d'égalité, et en même temps il les élève à la dignité d’enfants de Dieu. Personne n’a le droit de dominer, d’exploiter qui que ce soit. St Paul l’exigeait comme norme de conduite : «il n’y a plus ni Juif, ni Grec, ni esclave, ni homme libre ni homme ni femme. Vous n'êtes qu'un en Jésus-Christ. » Malgré les différences de culture, d'origine, de capacités physiques ou intellectuelles, en Christ nous sommes tous frères.

Vivons-nous ce message de fraternité ? Quels pas de plus pourrions-nous faire pour le vivre un peu mieux ? Là où il se pratique, la joie pousse chacun à faire le bonheur des autres en familles, dans la société. Le Seigneur nous veut dans un monde heureux!



Aujourd'hui18
Hier40
Cette semaine257
Ce mois938
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)104440

Currently are 10 guests online


VCNT - Visitorcounter