Get Adobe Flash player

Homélie du 28è dimanche "A"

Homélie de Mgr Pierre Gaschy

du 28è dimanche "A"


Ecoutez l'homélie

Cette parabole de Jésus raconte une tranche de l’histoire d’Israël liée à la présence de Dieu dans cette histoire. Un roi qui célèbre les noces de son fils, envoie ses serviteurs appeler les invités au festin nuptial. Les premiers conviés, le peuple d’Israël, qui a priori devaient accepter l’invitation, la déclinent sans raison apparente. De nombreuses fois, le roi insiste, envoyant d’autres serviteurs solliciter la présence des invités car, dit-il, « j’ai préparé mon banquet, tout est prêt : venez à la noce.» Mais pas de chance, leurs réponses sont négatives, voire même violentes. Jésus fait clairement allusion aux prophètes successifs que Dieu a envoyés à son peuple pour le ramener sur le chemin de la vie. Ils n’ont pas été écoutés, et certains ont été malmenés voire même tués. Il sait que lui-même subira le même sort.Le refus des envoyés de Dieu pousse le peuple d'Israël à se conduire selon ses idées jusqu'à la destruction de Jérusalem.

Dans son immense bonté, Dieu tient à la fête de son fils. Il y invite toute l’humanité, Israël et les autres peuples.Ça dépasse l’entendement. Nos soucis, nos larmes, nos désespérances, nos souffrances… il les porte avec nous. En Jésus-Christ, Dieu le Père a pris le parti de l’homme. Cette parabole utilise l’image d’un festin nuptial pour parler de l’amour passionné et indéfectible de Jésus, qui nous est garanti quelles que soient nos infidélités. Jésus est l’époux de l’humanité pécheresse. Il nous a manifesté son amour jusqu’au don total de sa vie sur la croix.

Qui sont ses serviteurs que Dieu envoie pour appeler les invités à la fête ? Ce sont ceux qui vivent l’amour de Dieu qu’ils annoncent. Les personnes qui les entendent peuvent accueillir leur message car ils reçoivent en même temps leur témoignage. Si le message dont nous sommes porteurs a pris racine en nous, nous pouvons donner envie à d’autres personnes d’en vivre. Voilà notre mission. Les beaux parleurs qui ne vivent pas ce qu’ils disent ne peuvent que trahir Jésus-Christ.

Etre croyant ne consiste pas à croire des vérités apprises au catéchisme ou ailleurs, mais à tisser une relation vitale avec Jésus-Christ, à l’accueillir en soi, à vivre avec lui, à se laisser illuminer intérieurement par lui. Ceux-là sont envoyés dans sa mission.

Nous l’avons entendu, les premiers invités ont refusé de donner suite à l’invitation qu’ils ont reçue. Ils «s’en allèrent l’un à son champ, l’autre à son commerce ; et pire encore, certains empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. » Dieu propose ce qu’il a de meilleur, son amour, mais beaucoup préfèrent un bonheur de pacotille.

Il nous arrive de fermer notre cœur à Dieu et de lui préférer nos aises, nos avantages, nos affaires éphémères. Nous sommes sollicités à longueur de journée par des urgences, par nos envies... Notre temps et notre cœur sont accaparés par ces réalités au point qu’elles étouffent le désir de Dieu en nous. Nous vivons dans une société qui met Dieu à la porte de ses préoccupations. Les messagers de l’évangile font la dure expérience en maints pays où les droits de l’homme et la liberté religieuse sont bafoués, qu’ils n’y ont pas leur place.

Loin de renoncer à sa fête, Dieu envoie ses serviteurs, partout dans le monde, «tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce. » A la table du Seigneur, se trouvent les pauvres et les riches, les migrants et les autres, ceux qui sont au sommet de l’échelle sociale et les autres, les mauvais et les bons. C’est une révolution. Où trouvez-vous à la même table des catégories de personnes si différentes ? Nos célébrations eucharistiques sont-elles à l’image de cette table du Seigneur ? L’humanité entière dans toute sa diversité est invitée. Notre cœur est-il ouvert à cette dimension universelle de l’amour de Dieu ? Il pardonne et il invite. L’amour de Dieu n’a d’autres frontières que celles de nos refus. Pour répondre «oui » à son pardon et à son invitation nous avons à nous convertir à son amour.

Le Royaume des cieux est une merveilleuse fête où tous seront réunis dans l’amour de Dieu.



Aujourd'hui18
Hier40
Cette semaine257
Ce mois938
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)104440

Currently are 9 guests online


VCNT - Visitorcounter