Get Adobe Flash player

Homélie du 26è dimanche "A"

Homélie de Mgr Pierre Gaschy

du 26è dimanche "A"


Ecoutez l'homélie

Jésus s'adresse à des gens qui prétendent être meilleurs que les autres. A partir d’un fait divers tiré du quotidien, il leur fait découvrir que le plus important n’est pas ce qu’on dit, mais ce qu’on fait.

Jésus parle d’un homme qui envoie ses deux fils travailler dans sa vigne. Cette vigne, c’est l’humanité que Dieu est en train de renouveler pour y faire régner l’amour, la justice et la paix.

Les deux fils de cette histoire nous désignent tous. Jésus nous envoie travailler dans sa vigne. Nous avons tous à rendre, d’abord notre cœur, mais aussi nos familles, notre paroisse, notre société, le monde, plus humains, fraternels, plus justes. Il nous envoie témoigner de la foi qui nous anime, exercer une réelle solidarité à l’égard des pauvres, des victimes des violences et des catastrophes. Dans l’évangile, Jésus nous donne quelques indications pour améliorer la qualité de nos relations avec les autres. Il nous recommande fortement de «pardonnez 70 fois 7 fois », sans jamais classer quelqu’un comme irrécupérable. Il insiste sur le fait que la personne en difficulté est un frère dont nous avons à nous rendre proche. «J’avais faim et tu m’as donné à manger… Ce que vous faites à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous le faites. » Jésus s’identifie à ces malheureux, alors pouvons-nous les ignorer ?

Au début de cette nouvelle année pastorale, cet évangile nous invite aussi à ouvrir nos yeux sur les services d’église en souffrance, et à nous décider d’apporter notre contribution à la communauté paroissiale. Il n’y a de communauté que si chacun participe à la rendre vivante, solidaire les uns des autres. Ne l’oublions pas, pratiquer la solidarité à l’égard des victimes des ouragans et des tremblements de terre est aussi un service d’Eglise. Ne nous installons pas dans un fauteuil en attendant que les autres jouent la partition. Laissons-nous éclairer et guider par l’Esprit-Saint. Nous sommes tous responsables de notre communauté paroissiale.

Le premier des deux fils, que le père envoie dans sa vigne, refuse d’y aller. Puis, quelque temps plus tard, peut-être quelques années plus tard, il se repent et y va. Il ressemble à ces personnes peu recommandables qui ne pensent qu’à eux-mêmes, à leurs plaisirs, à leurs avantages. Jésus fréquente ces gens. Zachée, la samaritaine, Matthieu le publicain, Marie-Madeleine, le larron sur la croix, sont parmi les plus connus. Il n’approuve pas leur conduite, mais il les aide à changer de vie. Il ne les condamne pas, il ne regarde pas le mal qui est en eux, mais la dignité d’enfant de Dieu que le Père veut leur offrir. Et un beau jour, ils se sont convertis, ils se sont jetés dans ses bras. Tout au long de l’histoire de l’Eglise, de nombreux témoins de la foi sont des pécheurs pardonnés : saint Paul, saint Augustin, saint François d’Assise, Charles de Foucauld. Après une vie chaotique, ils se sont jetés dans les bras du Seigneur.

Jésus sait que les publicains et les prostituées sont, surtout aux yeux des responsables religieux, le symbole le du mal et de la perversité. Lorsqu’il déclare : «Les publicains et les prostituées vous précèdent dans le Royaume de Dieu, » il choque ses auditeurs. Pourtant, cette parole est une très Bonne Nouvelle, car elle affirme que le pardon de Dieu rattrape tous les pécheurs s’ils le souhaitent. L’amour de Dieu se montre plus fort que le mal dont nous sommes coupables. Quelle merveille de l’amour de Dieu !

Le second fils dit oui à son père, mais ne vas pas à la vigne. Les croyants du bout des lèvres lui ressemblent. Ils disent « Je crois en Dieu… », mais n’ont pas le courage de mettre leurs actes en accord avec leurs paroles. Le Seigneur les attend. Eux aussi ont à se convertir pour avoir part au Royaume de Dieu.

Jetons-nous dans les bras du Seigneur !



Aujourd'hui40
Hier41
Cette semaine127
Ce mois844
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)102889

Currently are 27 guests and one member online

  • Marie-Jeanne

VCNT - Visitorcounter