Get Adobe Flash player

Homélie du 24è dimanche "A"

Homélie du Père Gabriel Borner

du 24è dimanche "A"


Ecoutez l'homélie

Dans l'évangile, Pierre pose une question personnelle à Jésus : « Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? » Il s'agit donc d'une offense personnelle subie !

Souvent, le premier réflexe instinctif de celui qui a été agressé est de rendre coup pour coup. Mais l'humanité peut-elle vivre dans l'escalade de la violence ? Est-il possible de rompre le cercle de la haine où s'enchaînent rancune, provocations, menaces, vengeance...? Pierre pensait être généreux en pardonnant sept fois et Jésus lui répond ''qu'il faut pardonner jusqu'à soixante-dix fois sept fois''. Jésus, avec sa souveraine maîtrise, abolit les barrières, il faut donc pardonner à l'infini. Et il ajoute : « Celui qui est pardonné doit, à son tour, se disposer à pardonner le tort qu'on lui fait.» Le pardon n'est pas une simple affaire. D'ailleurs, Jésus l'a placé dans la seule prière qu'il nous a laissée dans le Notre Père : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.» Quand Jésus était sur la Croix à sa Passion, lui, l'innocent, a pardonné aux bourreaux qui le crucifiaient : « Pardonne-leur, Père, ils ne savent pas ce qu'ils font.»

Et la parabole de Jésus qui parle d'un serviteur qui doit à son roi une somme démesurée souligne l'importance de la remise de la dette. Elle nous dit que devant Dieu, nous sommes tous des serviteurs insolvables. Mais Dieu n'est pas un banquier qui exige le remboursement de la dette avec des intérêts. Quand nous le supplions, il nous libère au nom de l'amour qu'il nous porte. La démesure de la dette annulée et la folle générosité du maître ne sont qu'une image de notre situation par rapport à Dieu. En raison de nos péchés, nous sommes devenus des débiteurs insolvables et Dieu nous fait grâce.

''Nos péchés les plus graves, disait le Curé d'Ars, ne sont qu'un grain de sable face à la montagne de la miséricorde de Dieu''. Si le Seigneur se comporte ainsi à l'égard des hommes, comment les hommes peuvent-ils refuser de pardonner ? Pardonner c'est difficile, c'est vrai, mais l'exemple venu d'en haut peut nous aider et nous stimuler. En réfléchissant bien, garder de la rancune, de la haine, chercher à se venger, qu'est-ce que cela va donner ? Nous allons encore nous faire du mal et faire encore grandir la haine. Nous allons souffrir et faire souffrir. Edmond Michelet disait: « Il faut pardonner à celui qui m'a dénoncé pour être envoyé dans un camp de concentration.» Il dit cela parce que, disait-il, ''c'est la seule attitude qui convienne à des chrétiens''. Par-delà les péchés, Dieu nous redit sa tendresse. Le Christ ressuscité dépose en nous son Esprit qui nous restaure par la fraternité.

Alors, Seigneur, nous te confions notre désir de pardon. Donne-nous force et courage pour aimer comme toi et pardonner comme toi. Amen.



Aujourd'hui40
Hier41
Cette semaine127
Ce mois844
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)102889

Currently are 28 guests and one member online

  • Marie-Jeanne

VCNT - Visitorcounter