Get Adobe Flash player

Homélie de la Transfiguration

Homélie du Père Eugène Azuinye


Ecoutez l'homélie

La Transfiguration du Seigneur ''A'' Homélie du Père Eugène Azuinye

En ce jour de la Transfiguration, nous avons la chance d'accueillir la petite fille qui voulait être avec nous pour être enfant de chœur et cela nous rend heureux nous aussi, cela nous transforme, nous ''transfigure'' je crois, hein ?

Dans l'évangile d'aujourd'hui, quand on parle de la Transfiguration, il ne faut pas oublier où on se situe. Avant l'événement que Matthieu nous présente dans le texte d'aujourd'hui, Jésus avait déjà parlé avec ses disciples de sa passion et de sa mort, ce que les disciples n'acceptaient pas. Eux attendaient un messie puissant, un messie qui allait restaurer la royauté comme au jour de leur ancêtre David. Et voilà que Jésus vient leur parler d'un messie souffrant, d'un messie qui va mourir... mais qui va ressusciter !

En entendant cela, ils étaient scandalisés et comme d'habitude, c'est Pierre qui voulut parler pour les autres. Pierre va souffler dans l'oreille de Jésus : ''Pourquoi dis-tu cela, tu vas nous scandaliser, tu vas scandaliser et chasser tous ces gens qui te suivent''? Et Jésus lui répond : « Derrière moi, Satan, car tes pensées sont des pensées d'homme et non pas de Dieu.» C'est après cela que Jésus va amener les trois privilégiés pour témoigner de vraiment ''qui il est'', pour les préparer à la Passion qui va venir. Et sur la montagne – on a entendu ce qui s'est passé – ''son visage est devenu brillant comme le soleil, ses vêtements blancs comme la lumière.'' Tout cela nous renvoie à la première lecture de Daniel qui a vu ''le vieil homme qui rayonnait.'' Voilà la manière dont l'Ancien Testament présentait Dieu. Le symbole divin, c'est cette lumière-là, brillante, dont nous parlait le Fils de l'homme. Par-là, Jésus voulait montrer aux disciples que cette heure du Fils de l'homme est arrivée.

Ensuite, le texte nous dit que Jésus parlait avec Moïse et Élie. Dans le texte de saint Luc, on peut lire ''Il parlait avec Moïse et Élie et il parlait de sa Passion.'' Donc, ses disciples l'ont entendu parler avec ces deux-là qui symbolisent pour Moïse, la Loi, et pour Élie, les Prophètes. Pour montrer que Jésus ne vient pas 'couper' l'Ancien Testament du Nouveau. C'est lui qui vient pour accomplir cette promesse de l'Ancien Testament. Et il vient aider les disciples à comprendre pour que, quand ils le verront plus tard dans sa Passion, ils ne soient pas découragés.

Autre chose, quand les disciples ont vu Jésus dans sa gloire, ils auraient bien aimé rester avec lui dans la gloire. Mais non, la gloire doit

passer par le chemin de la Passion. Alors ils doivent redescendre. Mais avant de redescendre, ils sont à nouveau témoins, témoins de la voix du Père : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis tout mon amour, écoutez-le.» Écoutez-le, même quand le message est difficile à accepter, écoutez-le. Quand ils sont redescendus, Jésus leur a dit : « Il ne faut pas partager cela avant la Résurrection.»

Dans la deuxième lecture de ce dimanche, Pierre commence à partager ce qu'ils ont vécu en disant : « Cette voix-là, nous l'avons entendue nous-mêmes » et il commence son témoignage. Alors nous aussi qui suivons Jésus, Jésus nous amène à l'écart. Il souffle dans nos oreilles, dans nos cœurs son message, lui qui est venu pour transformer le monde, transformer les hommes pour que nous aussi, comme Pierre et les autres, nous puissions devenir des témoins, témoins de sa divinité, témoins de l'amour de Dieu pour le monde là où chacun de nous se trouve.

A chaque messe, nous présentons du pain et du vin et nous prions pour les hommes et les femmes de ce monde dont le travail est à l'origine de ces offrandes. Que Dieu les accueille et les transforme. C'est cela aussi le symbole des quêtes que nous faisons à l'église, cela représente aussi l'œuvre de la vie de chacun de nous. C'est cela que nous présentons au Seigneur. Qu'il nous accueille, qu'il accueille nos efforts, aussi faibles qu'ils puissent être, et qu'il nous transforme aussi pour que nous puissions devenir des témoins de Jésus dans sa Gloire.

Au cours de cette messe, nous prions les uns pour les autres même si c'est difficile parfois de témoigner de sa foi. Qu'il nous donne la force qu'il nous faut pour être pour lui des témoins d'aujourd'hui. Que l'Église que nous formons ensemble soit aussi transfigurée pour être le vrai visage de Jésus transfiguré. Et que le Seigneur soit avec vous !


Aujourd'hui11
Hier38
Cette semaine87
Ce mois1004
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)100206

Currently are 61 guests online


VCNT - Visitorcounter