Get Adobe Flash player

Homélie du16e Dimanche Ordinaire A

Homélie du Père Gabriel Borner


Ecoutez l'homélie


16ème Dimanche ordinaire ''A''

Homélie du Père Gabriel Borner

Le message de la première lecture, c'est que Dieu est plus humain que l'homme ! Le gros problème de notre société, c'est la montée de l'intolérance. Quand un homme ou une femme sont enfermés dans leur mauvaise réputation, on ne leur laisse aucune chance. Demandons donc à Dieu de nous donner un peu plus d'humanité. Oui, que le Seigneur nous apprenne à voir ce monde comme lui-même le voit, avec un regard plein d'amour.

Saint Paul nous invite à nous tourner toujours vers notre Dieu. L'Esprit Saint est à l'œuvre en chacun des baptisés. Avec lui, nous devenons capables de nous ouvrir à l'amour du Père et à répondre à sa volonté. Notre Dieu est un Dieu plein d'amour qui veut le salut de tous les hommes ! La parabole du bon grain et de l'ivraie que Jésus propose à la foule, c'est que celui qui sème le bon grain c'est Dieu et pour l'ivraie c'est le diable. N'oublions pas ce qu'on lit dans le premier récit de la Création, ''Dieu vit que cela était bon''. Dieu ne nous donne que du bon grain.

Le problème c'est qu'au lieu de veiller au grain, nous dormons. Nous nous installons dans la routine, la facilité, nous oublions le Seigneur et son Évangile. ''Pendant que les gens dormaient, l'ennemi est venu'', c'est ce qui est arrivé à Pierre, à Jacques et à Jean au Jardin des Oliviers la veille de la mort de Jésus. Ils dormaient.

L'ennemi, lui, ne dort pas. Il est toujours à l'affût pour semer l'ivraie. En grec d'ailleurs, ''ivraie'' se traduit par ''zizania'' c'est-à-dire ''zizanie'' tout ce qui est contraire à la communion. Faut-il arracher l'ivraie ? Jésus nous demande de ne pas le faire, il ne veut pas risquer d'arracher le bon grain avec l'ivraie. Il nous demande de faire preuve de la même patience envers les autres. Il nous laisse discerner ce qui ne va pas dans notre vie. Lui-même nous accompagne jusqu'à la moisson.

Nous ne devons pas nous décourager quand nous avons l'impression qu'il y a de l'ivraie partout et que Dieu ne fait rien. Le Seigneur use de patience envers tous. Il veut absolument que personne ne périsse mais que tous arrivent au repentir et il est important que nous méditions sur cette patience de Dieu et sur le fait qu'il faut être rempli d'espérance.

Jésus nous invite donc à la patience. Le temps de Dieu n'est pas le temps des hommes et rien ne sert de se précipiter, chaque chose se fera en son temps. Dieu prend son temps pour que nous ayons à notre tour le temps

de faire ''le tri'' dans nos cœurs. Il faut mettre de l'ordre dans nos vies et dans nos cœurs. Amen.


Aujourd'hui40
Hier41
Cette semaine127
Ce mois844
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)102889

Currently are 47 guests and one member online

  • Marie-Jeanne

VCNT - Visitorcounter