Get Adobe Flash player

Homélie de Pentecôte "A"

Homélie de Mgr Pierre Gaschy

de Pentecôte "A"


Ecoutez l'homélie

Nous le savons tous, Noël est la fête de la venue et du don de Jésus aux hommes, Pentecôte est celle de la venue et du don de l’Esprit-Saint aux hommes. Ces deux fêtes nous parlent de Dieu qui vient dans notre humanité, qui se préoccupe d’elle.

Jésus s’est fait connaître durant sa vie en Palestine, mais l’Esprit-Saint comment se fait-il connaître ? L’évangile d’aujourd’hui nous présente son action. «C’était après la mort de Jésus, … les disciples avaient verrouillé les portes par crainte des Juifs… » Ils étaient transis de peur.

Tout à coup, «Jésus vint au milieu d’eux. » Ses disciples étaient heureux et surpris à la fois. Ils savaient qu’une force extraordinaire l’animait en Palestine. Elle lui avait permis de guérir les malades, d’annoncer la Bonne Nouvelle, de libérer chacun du mal qui l’empêchait d’être heureux : pensez à Zachée, à la samaritaine, à la femme adultère… D’où lui venait cette puissante énergie d’aimer ? «L’Esprit du Seigneur est sur moi… » disait-il. Cet Esprit-Saint lui permettait de réaliser sa mission. Les disciples comment à comprendre que ce même Esprit l’a fait passer de la mort à la vie en plénitude.

Ressuscité, Jésus vient au milieu de ses disciples pour leur donner ce qu’il avait de meilleur, son Esprit. «Il répandit sur eux son souffle et leur dit : recevez l’Esprit Saint. » C’est la Pentecôte ! Ils reçoivent ce souffle de miséricorde, de pardon, de sollicitude pour chaque personne, qui animait Jésus en Palestine, pour continuer sa mission. Le courage les saisit, ils s’en vont annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ ressuscité, malgré le danger qui guette les porteurs de ce message. L’Eglise est né.

Lorsque nous accueillons l’Esprit Saint, c’est Pentecôte. Il vient en nous, change notre mentalité, nous donne le courage d’être messagers de Jésus-Christ par notre vie.

L’Esprit-Saint se manifeste de différentes façons. Le récit d’un prisonnier qui avait un passé lourd est éclairant à ce sujet. Depuis plus de 30 ans il était incarcéré. Grâce aux aumôniers de prison, il a appris à connaître Jésus-Christ. Il s’est mis à prier, pas tellement pour sortir de la prison, car il réalise maintenant que sa vraie prison était celle de sa haine, de sa violence. «Aujourd’hui, dit-il, j’ai beau être derrière les barreaux, je suis libre et heureux. » Visiblement un autre Esprit l’habite.

L’Esprit-Saint n’est-il pas est en ceux assurent bénévolement le catéchisme pour aider les enfants et les jeunes à approfondir leur foi en Jésus-Christ ? Sans eux, il n’y aurait pas de confirmation. Et pourtant, nous serons en panne de catéchistes dès l’an prochain.

L’Esprit-Saint n’est-il pas présent en ceux qui savent donner de leur temps, de leur argent pour aider des personnes dans le besoin ?

Ne guide-t-il pas ceux qui œuvrent pour la paix dans le monde ?

Ne guide-t-il pas celles et ceux qui aident leur filleul de confirmation à progresser dans la foi en tant que parrain ou marraine ?

N’est-il pas aussi en ces jeunes qui se sont préparés avec conviction à recevoir le sacrement de confirmation ?

Il est évident qu’ils ne pourront pas tenir leur engagement tout seul. Puissent leurs parrains et marraines de confirmation les aider à se laisser guider par l’Esprit-Saint, les mettre en lien avec une communauté vivante. Ils ont besoin d’une telle communauté, et celle-ci a besoin d’eux pour enlever ses rides. La messe est un des rares lieux de rencontre où tous sont régulièrement invités à prier ensemble, à s’unir au Christ et à partager sa paix. Si notre communauté donne l’image de la dispersion, du chacun pour soi dans son petit coin, elle n’encourage personne, bien au contraire.

Que faire pour suivre le Christ après la confirmation ? Lors de la dernière rencontre de catéchisme, les confirmands ont réalisé une petite vidéo sur la laquelle ils s’expriment ainsi : s’engager à prier chaque jour, poursuivre la formation chrétienne, parrainer les futurs confirmands, etc. Ils ont compris que la confirmation n’est pas la fin de la vie chrétienne, mais un tremplin pour y entrer pleinement avec la force de l’Esprit-Saint.



Aujourd'hui43
Hier37
Cette semaine266
Ce mois1118
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)101713

Currently are 38 guests online


VCNT - Visitorcounter